Ronaldinho, soupçonné d’usage de faux documents officiels, a été remis en liberté

Ronaldinho, soupçonné d’usage de faux documents officiels, a été remis en liberté

« Dorénavant, la mesure de privation de liberté est levée. [Ronaldinho] n’est soumis à aucune restriction, sauf celle de la réparation des dommages à la société », a ajouté le magistrat.

Coiffé d’un béret noir, vêtu d’une chemise de la même couleur et d’un jean, l’ancien joueur a dit au juge « accepter » la proposition du parquet d’une « suspension conditionnelle de la procédure » puisque la sanction envisagée ne dépasse pas deux ans. Le ministère public a demandé le paiement par Ronaldinho d’une amende de 90 000 dollars (76 306 euros) pour « dommage à la société ».

Une sentence pour son frère

Le magistrat a également accordé la remise en liberté de son frère, Roberto de Assis Moreira. Mais ce dernier a été condamné à deux ans de prison avec sursis, au paiement d’une amende de 110 000 dollars (93 279 euros) et à l’obligation de se présenter tous les quatre mois devant un juge brésilien pendant deux ans.

La justice paraguayenne a estimé qu’il avait eu connaissance de la fraude. « C’est une sentence pour l’un [Roberto de Assis Moreira] et un sursis pour l’autre [Ronaldinho]. La défense elle-même s’est ralliée à cette sortie judiciaire », a résumé le magistrat.

Dans un communiqué, la défense des deux Brésiliens a rappelé que ces derniers avaient collaboré à l’enquête depuis le début. « Ils ont montré les documents paraguayens aux autorités de l’immigration en les croyant authentiques (…) L’enquête n’a trouvé aucune preuve de l’implication des deux frères dans du blanchiment d’argent ou dans une association criminelle », a-t-elle assuré. « Nous demandons instamment à l’accusation d’agir sur les responsables » de cette affaire. Continue reading

Publishing Team

https://telemix.tv/

Related post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *