Octobre Noir pour la PNH

Octobre Noir pour la PNH

En cet octobre 2023, la Police Nationale d’Haïti (PNH) traverse une période douloureuse marquée par une série d’assassinats ciblés visant ses propres agents.

Alors que la venue de la force multinationale se fait attendre,
Les soucis s’accumulent pour la PNH avec la perte de plusieurs agents. Ces tragédies ont secoué l’institution, révélant les vulnérabilités au sein de l’ordre sécuritaire qui veille sur la population haïtienne.

L’ hécatombe débuta dès le 8 octobre, avec Marc Elie Azaël, un policier de la 22e promotion de la PNH, abattu par des bandits armés en uniforme de police à Catalpa à la sortie du service dominical dans une attaque surprenante contre une église protestante à Catalpa. Ce samedi 28 octobre, Badin Maclise, agent du CIMO, issu de la 30e promotion, a été abattu à Morne Hercule. La veille, Felix Fegens, de la 28e promotion de la PNH, a perdu la vie à Delmas 24. Selon le Syndicat national des policiers haïtiens, l’agent de l’ordre Felix Fegens était sous le coup de sanctions liées à des enquêtes de l’IGPNH.

De janvier à date, le Syndicat National des Policiers haïtiens (SYNAPOHA) a recensé 32 pertes. Ce qui empire la situation déjà lamentable de l’institution. Selon les données de l’ONU, environ 4000 policiers assurent la sécurité des 12 millions d’habitants en Haïti. Cette pression constante sur un effectif déjà restreint met en lumière les défis majeurs auxquels la PNH doit faire face

Les deux dernières pertes surviennent au moment où un lot de matériel roulant comprenant 20 véhicules de patrouille et 250 motocyclettes tout-terrain a été remis à la PNH, dans une cérémonie réalisée à la direction générale de la PNH à Clercine. « C’est un appui important pour la lutte contre les gangs criminels menée par la PNH avec détermination », a déclaré André François Giroux, nouvel ambassadeur du Canada accrédité en Haïti

Alors que la PNH enregistre des départs en cascade d’agents, chaque perte en vie humaine marque un douloureux rappel des risques que prennent ces hommes et femmes en uniforme pour assurer la sécurité du pays. L’heure est à la solidarité et au soutien envers cette institution qui œuvre sans relâche pour la stabilité et la sécurité d’Haïti.

Rodney Zulmé

Publishing Team

https://telemix.tv/

Related post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *