Une artiste murale à Montréal dénonce le féminicide dans ses œuvres

Une artiste murale à Montréal dénonce le féminicide dans ses œuvres

La 12 édition du festival mural de Montréal aura lieu du 6 au 16 juin 2024, et Kezna Dalz, une artiste murale décide cette année d’y dénoncer le féminicide à travers sa fresque murale qu’elle commencera ce mercredi 6 juin.

Baptisée “Ne m’oublie pas”, cette fresque de Kezna entend rendre hommage à toutes ces femmes, cis et trans, ainsi qu’à chaque personne non binaire qui ont, d’une certaine façon, été oubliées après leur mort. En outre, l’artiste voudrait aussi attirer l’attention du public sur la montée en puissance du taux de féminicide dans le monde, notamment à Montréal.

“Je veux que ce que je fais ait un impact” raconte Kezna autour de son œuvre. La “street artist” estime que les victimes avant de retrouver la mort, ont besoin d’être écoutées. Voilà pourquoi elle a inséré un élément clé dans sa réalisation murale: de grandes oreilles à ses personnages.

Si les médias évoquent assez souvent le sujet du féminicide, Kezna elle, croit que la population n’y porte pas trop d’attention. Sa réalisation est à la fois un hommage mais aussi une prise de conscience.

Darline Honoré

Publishing Team

https://telemix.tv/

0 Reviews

Write a Review

Related post

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *